( ? )( "drogue d'Hitler" )( ? )( ? )( ? )...

Publié le par Mr Yahp

 
                              
 
Le crystal meth est une drogue qui coûte le sixième du prix de la cocaïne, mais dont l'effet est dix fois plus puissant.
 
Cela apporta une diminution de la consommation de crack et une disparition progressive de la plupart des formes légales de méthamphétamine.
 
La drogue bloque en effet aussi bien les sensations de fatigue que d'appétit (et déclenche des sensations de plaisir et d'excitations intenses) ; un usage médical incontrôlé a débouché sur une consommation non médicale à large échelle dans des pays aussi divers que la Suède, les Etats-Unis et le Japon.
 
Il fait des ravages aux États-Unis et dans l'Ouest canadien.
 
Crystal methamphetamine.
 
La méthamphétamine se présente sous deux formes :  la méthamphétamine de base (cristaux), la plus dangereuse, qui peut être fumée avec une pipe à eau ; et le chlorhydrate de méthamphétamine (sel), absorbé par voie orale, en comprimé.
 
La méthamphétamine peut être aussi être inhalée ou injectée en intraveineuse. Cette drogue est consommée comme un excitant, pour la stimulation prolongée qu’elle provoque et qui persiste plusieurs jours.
 
 
 
le crystal meth se vend à un prix ridicule: de 5 à 10 $ la dose. C'est que la drogue est fabriquée à partir d'éphédrine ou de pseudo-éphédrine, qu'on trouve facilement dans les médicaments contre le rhume ou la grippe (le Sudafed, notamment), en vente libre dans les pharmacies.
 


On y ajoute ensuite des produits trouvés en quincaillerie, comme de 
 
l'ammoniac (Fabrication d'explosifs, dégraissant )
 
ou du solvant,
 
du Drano Drano ® Max Gel Clog Remover
 
ou du lithium de batterie.
 
 
acide sulfurique,
 
insecticides,
 
solvants,
 
engrais,
 
iode,
 
lessive ...
 
  
 
 Sudafed plus produits de quincaillerie: ammoniac, solvant, Drano, lithium de batterie.
            

 
Le crystal meth peut donc être fabriqué localement, la plupart du temps dans ce que la police appelle des "laboratoires clandestins",
 
                        
 
et rapidement - une journée peut suffire.
 
 
 

 
Le crystal meth est la forme la plus pure de méthamphétamine (80% et plus).
 
Méthamphétamine
 (d-N-methylamphetamine)

crystal, ice, crank, pilules Thai, ya ba
 
Synthétisée pour la première fois en 1919, la méthamphétamine fut pendant longtemps l'objet de recherches pour déterminer si elle pouvait être utilisée dans la lutte contre certaines maladies. Pendant des années, la méthamphétamine fut employée dans le traitement de tout et n'importe quoi de la dépression à la décongestion ; aujourd'hui elle est rarement prescrite hormis comme traitement occasionnel de court terme de l'obésité et des troubles du sommeil. 
 
Une fois chauffés ou broyés, ils peuvent être injectés ou inhalés.

fumer avec papier aluminium
 
Si la drogue est inhalée, l'effet est ressenti aussitôt et dure au moins 12 heures. Cette drogue fait perdre les inhibitions et coupe l'appétit. Elle est fabriquée avec de la pseudoéphédrine (contenue dans les médicaments contre le rhume en vente libre) et plusieurs produits chimiques comme du lithium et du phosphore rouge.
 

Meth — avant et après
 
Mais la consommation de méthamphétamine peut aussi provoquer une agitation et une agressivité, des attaques de panique et des hallucinations.
 
L'agressivité accrue en a fait une substance utilisée par des combattants pendant la deuxième guerre mondiale
("drogue d'Hitler").
 
Les effets constatés sont dûs à une libération augmentée d’une substance naturelle;
 
la  dopamine
 
image:molecule_dopamine.png
 
La dopamine est un neurotransmetteur appartenant aux catécholamines et donc issue de l'acide aminé tyrosine.

Elle est le précurseur de l'adrénaline, de la noradrénaline.
 
Les catécholamines sont des composés organiques synthétisés à partir de la tyrosine et jouant le rôle d'hormone ou de neurotransmetteur.
Les catécholamines les plus courantes sont l'adrénaline (épinéphrine), la noradrénaline (norépinéphrine) et la dopamine.

La dopamine n’est pas un messager chimique très commun dans le cerveau.
 
Les neurones qui en produisent ne représentent guère plus de 0,3 % des cellules du cerveau.
Ces neurones...
jouent néanmoins un rôle essentiel dans plusieurs de nos comportements.
 
Ils sont par exemple impliqués dans le contrôle des mouvements. Quand certains de ces neurones sont détruits,
on voit apparaître les tremblements caractéristiques de la maladie de Parkinson.

Le contraire, c’est-à-dire
un excès de dopamine dans certaines régions du cerveau, est à l’origine des terribles
symptômes associés à la schizophrénie. Les médicaments les plus efficaces pour traiter cette maladie sont d’ailleurs ceux qui empêchent la dopamine de se fixer sur ses récepteurs.

Enfin, certains neurones à dopamine, comme ceux qui nous intéressent ici, entrent en jeu lorsque la personne ou l’animal éprouve du désir et du plaisir.
 
 
 
Modèle d’une molécule de dopamine.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La  dopamine, dans le cerveau. Après une semaine de consommation, les stocks de dopamine dans le cerveau sont épuisés. Tant qu’ils ne se seront pas reconstitués, les prises n’auront plus d’effet. 
 

fumeuse de meth.......................................
 
Comme effets toxiques et parfois mortels, on peut constater des convulsions épileptiformes, un coma, une forte augmentation de la température corporelle, des problèmes cardiovasculaires, une attaque d'apoplexie, une destruction de cellules musculaires et des états de psychose. Exceptionnellement, on a rapporté aussi des dommages rénaux.

La consommation de méthamphétamine mène facilement à l'abus et à la dépendance.
 
Des recherches récentes font craindre qu'un abus chronique de méthamphétamine puisse provoquer des dommages irréversibles au niveau des cellules du cerveau.
 
 
fumeuse de meth.................
 

Le crystal meth et le VIH : toxines jumelles pour le cerveau

 
line


Selon des chercheurs oeuvrant aux États-Unis, le méthamphétamine (crystal meth) figure parmi les drogues de rue dont les personnes séropositives et les personnes les plus à risque d'être infectées par le VIH font un usage abusif.

Le crystal est toxique pour les cellules du cerveau. Le VIH produit des protéines qui nuisent également à cet organe.
 
Les dépendants du crystal sont considérablement plus susceptibles de présenter une déficience cognitive. La dépendance au crystal ne faisait qu'aggraver ce problème, entre la dépendance au crystal meth et l'affaiblissement de l'immunité chez les personnes séropositives produit un résultat aussi troublant. Le crystal amplifie la neurotoxicité du VIH, et vice versa.
 
Il paraît que certaines protéines du VIH et du crystal endommagent les parties des cellules responsables de la production d'énergie, à savoir les mitochondries, de sorte que ces cellules se mettent à mal fonctionner et à mourir. Il est important de comprendre les effets du cystal afin que les chercheurs puissent trouver un moyen de réparer les lésions cérébrales causées par cette drogue. 
 



Les personnes souffrant d'une déficience neurocognitive importante pourraient avoir de la difficulté à apprendre et à maintenir les capacités nécessaires pour surmonter la dépendance et se faire soigner de façon appropriée.

La déficience neurocognitive expose à un risque élevé d'infections potentiellement mortelles.
 
un  à cinq ans de gauche à droite
 
 
cinq à dix ans gauche à droite
 
                                                  
 
 
ANECDOTES: (crystal meth)
 
Un homme roulait à 75 km/h au volant d'une camionnette qui tirait un chiot au bout d'une chaîne.

Alerté par un citoyen, un policier retrouva peu après la camionnette, le conducteur et le chiot, tous arrêtés sur le bord de la route. Le chiot avait les pattes ensanglantées, mais il était toujours en vie. Le conducteur, lui, était toujours dans sa camionnette.
 
Le policier s'approcha du véhicule,
 
 
Et puis tapa sur la vitre de la portière du conducteur. Celui-ci l'ignora, étant occupé à une tâche très douloureuse.
 
Il était en train de s'arracher une dent avec
 
une paire de pinces.
 
 
Meth mouth: The drug dries out saliva and causes users to grind their teeth, resulting in rot and decay
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Publié dans yahp

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article